Bellum se ipsum alet
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques informations sur nous pour les néophytes...

Aller en bas 
AuteurMessage
Allix

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 30
Localisation : Ste Geneviève-des-Bois

MessageSujet: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Mar 21 Mai - 17:09

Afin que chacun puisse savoir et comprendre ce que nous représentons lors des weekends, voici le texte qui avait été lu en AG et qui sera affiché à l'entrée du campement.


La Compagnie des Chiens de Guerre vous propose de découvrir la vie des hommes servant sous les ordres du Prévôt des Maréchaux durant la fin du XIVème siècle.

En 1360, avec le Traité de Brétigny, le Royaume de France concède de nombreuses provinces (Périgord, Limousin, Poitou, Rouergue, Guyenne, …) au Royaume d’Angleterre, offrant ainsi une trêve de neuf années à son peuple.

Cependant, la guerre reprend très vite ses droits, alors que se profile une guerre civile entre les Bourguignons et les Armagnacs.

C’est dans ce contexte trouble, belliqueux et revanchard, que le Connétable de France nouvellement nommé, Bertrand Du Guesclin, entreprend de bouter les Anglais hors du Royaume de France, à la reconquête des provinces précédemment cédées, assiégeant château après château…
Le Connétable de France, Premier Grand Officier de la Couronne, est le chef de l’armée lorsque celle-ci est réunie. En effet, il n’existe pas d’armée permanente à cette époque.

Il est secondé par un ou plusieurs Maréchaux, qui ont sous leurs ordres, pour assurer la justice et la police des gens de guerre qu’ils commandent, un Prévôt des Maréchaux.

Afin de le suppléer dans ses fonctions, le Prévôt nomme des Lieutenants des Maréchaux. Ces derniers disposent de petites troupes d’hommes, organisées en dizaines, sous l’autorité d’un dizainier.

Surnommés « Chiens de Guerre » ou « Limiers du Prévôt », à cause de notre manière impitoyable et expéditive de maintenir l’ordre au sein des troupes, nous vous proposons ici de partager la vie du Lieutenant Godric de Vlaams, accompagné de sa dizaine de sergents d’armes, chargés d’éviter les pillages et exactions qui pourraient être commises par les gens de guerre…


... A SUIVRE, des fiches techniques sur les différentes pièces d'armure et armes que nos hommes présentent lors des défilés ET sur les camps (pour que les filles puissent s'y mettre aussi... bounce )

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sulïag

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 36
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Mer 22 Mai - 9:38

Merci Allix, ça sera bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allix

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 30
Localisation : Ste Geneviève-des-Bois

MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Jeu 30 Mai - 14:42

ET VOILA LA SUITE...

LES ARMES D'HAST


Avant toute chose, il est quelques mots de vocabulaire importants à la compréhension de notre prochain post d'apprentissage.


Une ARME D'HAST: est composée d'une lame ou d'une pointe métallique fixée au bout d'un long manche, généralement en bois, appelé hampe. Elle est utilisée pour le combat rapproché. L'intérêt de ces armes est d'augmenter le moment angulaire, et donc la force d'un coup de taille.

La HAMPE: le bois d'une arme d'hast

L'ESTOC et La TAILLE: sont des termes anciens désignant un coup porté respectivement par la pointe et par le tranchant de l'arme.


Maintenant que la base du vocabulaire se trouve entre nos mains, nous pouvons commencer l'inventaire des armes d'hast que la Compagnie des Chiens de Guerre a la possibilité d'exposer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La BARDICHE: arme d'hast équipée d'un fer de hache allongé en forme de croissant. Le fer a deux points de fixation à la hampe: une à l'extrémité basse du croissant, l'autre en son milieu. L'extrémité haute du croissant forme une pointe permettant une utilisation d'estoc.
La bardiche fut inventée en Europe orientale dans le courant du XIIème siècle, dans une région faisant partie de l'actuelle Russie.
La bardiche était une arme particulièrement efficace du fait de sa polyvalence: pas trop longue ni trop lourde, son fer robuste lui permettait de résister au choc de cavalerie lors de sa charge, et sa longueur donnait l'avantage de causer de très profondes blessures, voire de tuer sur le coup les chevaux en les décapitant ou en les échinant, et la pointe permettait de transpercer les plates des armures.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le COUTEAU DE BRECHE: arme d'hast, d'estoc et de taille, muni d'un fer semblable à une large lame de couteau aiguë à un seul tranchant. Son dos épais continue l'axe de la hampe, tandis que le tranchant, lui, est extérieur à partir du talon pour le rejoindre à la pointe. La douille est de section ronde.
Ils sont des armes d'hast employées à partie de la fin du XIVème et jusqu'au XVIIème siècle, essentiellement pour la défense des places du fait de sa polyvalence.
Son nom lui vient de sa terrible efficacité à faire place nette une fois la brèche créée dans une muraille assiégée. Son inertie et son allonge considérables en font une arme à laquelle rien ne résiste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le FAUCHARD: arme d'hast dérivée de la faux agricole, elle est aussi nommée la faux de guerre.
La lame de faux est emmanchée droite sur la hampe plutôt que perpendiculaire. Cette arme fut utilisée par des paysans armés et des soldats aux moyens réduits.
Elle était utilisée pour donner des coups de taille mais aussi d'estoc, sa hampe faisait entre 1,8 et 3 mètres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le GOEDENDAG: arme simple, économique mais redoutée, utilisé aux XIIIème et XIVème siècles, il est devenu célèbre lors de la bataille des Eperons d'Or grâce à sa terrible efficacité face aux chevaliers.
Cette arme est un bâton d'environ 1,5m de long et de 10cm de diamètre, plus épais à l'extrémité et muni d'une pointe en fer. Elle pouvait être utilisée de deux manières - comme gourdin ou comme épieu - et était suffisamment solide pour bloquer l'attaque d'un chevalier en armure.
Pendant la bataille des Eperons d'Or, le porteur du goedendag travaillait de pair avec un piquier; le piquier essayant de faire tomber le cheval pendant que le goedendag bloquait l'attaque du chevalier. Cette méthode se révéla très efficace.
L'origine du nom n'est pas claire. Les Flamands eux-mêmes l'appellent gepinde staf, littéralement bâton à aiguille. En français, il viendrait du celt dag signifiant dague, goed signifiant bon, le goedendag serait littéralement une bonne dague. Il y a une autre explication (imaginaire) sur l'origine du nom. Les soldats flamands frappaient leur adversaire au cou, assurant une mort instantanée. C'était également le seul point où l'armure pouvait être facilement percée. La tête de l"homme ainsi touchée se penchait en avant, comme pour dire bonjour. Les Flamands auraient donc trouvé amusant de l'appeler arme bonjour ou goedendag.
Il a souvent été confondu avec une autre arme de fantassin, l'étoile du matin qui était un fléau d'armes dont la masse était sphérique ou cylindrique et hérissée de pointes. Le fléau d'armes fut également appelé goedendag.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La LANCE: terme générique désignant une arme d'hast dotée d'un fer emmanché sur une hampe ou un long bois et, pour certaines d'entre elles, d'un talon métallique qui sert en général à équilibrer l'arme tenue en main et à la planter dans le sol.
La lance est une arme d'assaut mixte qui est destinée à être lancée ou être d'estoc. Elle est plutôt portée sous le bras du chevalier, ou par des piquiers, et se faufile entre les mailles de l'armure du combattant.
Elle est une des plus anciennes armes de chasse et peut-être de guerre. Elle servit comme arme dans des formations d'infanteries, notamment la phalange grecque et la phalange macédonienne (armée de sarisses), la légion romaine, des formations de piquiers en carré au XVIème siècle.
Elles étaient aussi utilisées dans les joutes, mais elles avaient une pointe émoussée ou se terminaient en une griffe afin d'accrocher l'armure de l'adversaire avec le minimum de pénétration. De plus, elles étaient conçues pour se briser facilement afin d'une part d'éviter une sur-pénétration, et d'autre part de compter les points (une lance brisée = un point). Les morts survenues dans les joutes étaient des accidents dus à une mauvaise chute ou à un choc particulièrement violent.
Si dans l'imaginaire collectif, l'épée est l'arme médiévale par excellence, la lance est l'une de celles qui furent les plus répandues de l'histoire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La SAQUEBUTE: lance dotée d'un crochet, utilisée par les fantassins pour désarçonner les cavaliers. C'était une variante de la pique, que maniaient les Flamands et les Picards avec habileté.


LA SUITE DE NOTRE APPRENTISSAGE AU PROCHAIN NUMERO... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sulïag

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 36
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Dim 2 Juin - 18:52

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aourell

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Dim 4 Aoû - 20:03

Ma mémoire me fait peut-être défaut mais il n'était pas question de le calligraphier et de le plastifier, ce fameux texte de présentation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allix

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 30
Localisation : Ste Geneviève-des-Bois

MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   Dim 11 Aoû - 1:41

Si si ta mémoire ne te fait pas défaut... soit ça soit de l'écrire sur du bois pour rester dans l'histoire et pour que le support soit plus rigide et pouvoir l'exposer plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques informations sur nous pour les néophytes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques informations sur nous pour les néophytes...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques clés pratiques pour le développement spirituel
» Preparons nous pour RAMADHAN
» Préparons nous pour le Seigneur!!!
» Prières à nos Saints qui marchent avec nous pour 2007...
» Mobilisons nous ! pour les loups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grande Compagnie :: La Compagnie :: La Taverne-
Sauter vers: